greco
30 03 2016

Les Promesses de l’art : William Greco en concert (mars 2016)

Doué d’un rare éclectisme, le pianiste classique et jazz William Greco a été sélectionné par le compositeur Ivan Fedele pour la résidence du mois de mars.
Diplômé du Conservatoire de Monopoli, il a étudié sous la direction de Benedetto Lupo et de Roberto Bollea. Lauréat du Berklee College of Music de Boston,
il a remporté en 2013 le Premio Venezia du théâtre La Fenice et le Premio delle Arti. Il vient de sortir son premier album, Corale, (Workin’ Label) un voyage musical qui sillonne de la musique classique au jazz et forme une synthèse de toutes ses expériences. Au programme de ce concert : Fréderic Chopin, Nocturne en si majeur, op. 62, n° 1 ; Johannes Brahms, Six Klavierstücke, op.118 ; et enfin, en seconde partie, Sergej Prokoviev, Dix pièces pour piano, op.75 (Roméo et Juliette).

Les Promesses de l’art : William Greco en concert (mars 2016)
Viale dei Canti (c) Giuseppe Caccavale Studio
29 03 2016

Viale dei Canti : une œuvre d’art multimodale à l’Hôtel de Galliffet

Le 26 mai prochain, à partir de 18h, l’Institut culturel Italien de Paris présentera « Viale dei Canti », une œuvre multimodale innovante qui sera créée sur le mur extérieur de l’Hôtel Galliffet, hôtel particulier parisien situé dans le VIIe  arrondissement et siège de l’Institut depuis 1962. Les vers des poèmes italiens des XIXe  et XXe  siècles seront le point de départ d’un grand chantier visuel et sonore, long de 50 mètres, intégrant l’art mural aux nouveaux horizons technologiques de la musique électroacoustique et du Design Graphic. Le public pourra ainsi se promener vers une expérience multi-sensorielle à la découverte d’une nouvelle dimension artistique qui lui offrira un regard innovant sur l’Italie et sa culture. Né d’une idée de la directrice  de l’Institut, Marina Valensise, le projet sera signé par Giuseppe Caccavale, l’artiste qui a représenté l’Italie à la 56e  Biennale d’art de Venise, et par le compositeur Stefano Gervasoni, mis à l’honneur lors du Festival Présence de  Radio France, dédié cette année à l’Italie. À l’occasion de son inauguration, La Fabbrica Illuminata de Luigi Nono et, en création mondiale, Fu verso o fu inverno, le nouveau cycle vocal de Stefano Gervasoni d’après les poèmes de Lorenzo Calogero, seront au programme du concert de 20h.

Viale dei Canti : une œuvre d’art multimodale à l’Hôtel de Galliffet
Schubert
24 03 2016

Le duo Corazziari-Taddia : Die schöne Müllerin de Franz Schubert

Bruno Taddia et Andrea Corazziari en concert à l’Institut culturel italien le 15 mars 2016
Réalisé en 1823, à partir des poèmes de Wilhelm Müller, Die schöne Müllerin de Franz Schubert marque un changement radical dans l’histoire de la musique vocale de chambre. Pour la première fois, ont été réunis plusieurs chants indépendants afin qu’ils composent une histoire complète. La musique saisit ainsi les émotions du texte et les traduit à travers différentes tonalités. L’histoire musicale est celle d’un voyage, d’un ruisseau, d’un amour impossible, de fleurs pressées contre le cœur et impitoyablement fanées. Mais Schubert peint également une aquarelle, un jeu de reflets dans l’eau qui coule incessamment entraîne la roue du moulin. Sa musique devient à la fois narration et exploration de l’âme humaine, des ses gouffres et des ses joies.

Le duo Corazziari-Taddia : Die schöne Müllerin de Franz Schubert
lulla
09 03 2016

Le Promesse dell’arte : Martina Ruggeri e Erika Z. Galli (febbraio 2016)

Video della residenza d’artista di Martina Ruggeri e Erika Z. Galli (Industria indipendente). Le due giovani e talentuose drammaturghe hanno trascorso un mese a Parigi ospiti dell’Istituto italiano di cultura. Alla fine del periodo di residenza hanno presentato una mise en espace di un loro nuovo lavoro “Lullaby (tragedia aerobica)“.

Le Promesse dell’arte : Martina Ruggeri e Erika Z. Galli (febbraio 2016)
4K3A4427
08 03 2016

Exposition : Franco Albini – La sostanza della forma (vidéo)

Exposition : Franco Albini – La sostanza della forma à l’Institut culturel italien (du 3 mars au 30 mai 2016).
Franco Albini (1905-1977) fut l’un des grands maîtres de l’architecture moderne italienne. Architecte, designer et professeur d’université, il est l’auteur d’une série de projets de construction, de meubles et d’installation qui marquèrent profondément le mouvement du rationalisme italien et font office aujourd’hui de références incontournables dans l’histoire de l’architecture et du design. C’est ce double parcours que cherche à reconstruire la première rétrospective en France consacrée à Franco Albini. Dirigée par Giampiero Bosoni, elle est réalisée en collaboration avec la Fondazione Franco Albini et en partenariat de l’éditeur de meubles Cassina, qui produit les chefs-d’œuvre d’Albini. Cette exposition permet de découvrir les projets les plus hardis du grand architecte italien, et s’interroge sur la fécondité de sa méthode, sans oublier les passions de l’homme et du citoyen.
Du lundi au vendredi : de 10h à 13h et de 15h à 18h.
www.iicparigi.esteri.it

Exposition : Franco Albini – La sostanza della forma (vidéo)