RASSEGNA STAMPA INNESTI_page1_image2
01 02 2016

Annamaria Ajmone : revue de presse

Une belle revue de presse pour Annamaria Ajmone à la suite de sa résidence d’artiste à l’Institut culturel italien dans le cadre du programma “Les Promesses de l’Art”.

Annamaria Ajmone : revue de presse
ajmonebis
07 01 2016

Annamaria Ajmone : Innesti

La chorégraphe italienne Annamaria Ajmone a été l’artiste résidente à l’Institut culturel italien de Paris en décembre 2015. Le 17 décembre 2015 elle a présenté “Innesti”, sa nouvelle action chorégraphique «in situ», dans les salons de l’Hôtel de Galliffet : il s’agit d’une performance axée sur la relation du mouvement à l’espace.

Annamaria Ajmone : Innesti
ajmone
06 01 2016

Les promesse de l’art : Annamaria Ajmone

Annamaria Ajmone : Innesti-Action chorégraphique
La jeune chorégraphe et danseuse Annamaria Ajmone  a été sélectionnée par Natalia Casorati, directrice du Festival international de danse
contemporaine Interplay, comme artiste résidente du mois de décembre 2015 dans le cadre de Les Promesses de l’Art. Artiste aux multiples talents,
sensible à la dimension philosophique de la danse, elle s’intéresse au rapport entre l’espace et le mouvement qu’elle saisit dans un jeu de miroirs selon une dynamique de rapprochement et d’éloignement continus. Pour son projet de résidence à l’Hôtel de Galliffet, elle a conçu une série d’actions chorégraphiques en s’inspirant de la réflexion de Martin Heidegger sur la manière dont les hommes existent dans le monde en habitant l’espace. Sous le titre de InnestiEmbrayages ») la chorégraphie qu’elle nous présente ce soir en avant-première constitue la quatrième étape de son projet intitulé Pratiques temporaires d’habitation, un parcours entamé à Venise et poursuivi à Milan et Florence.

Les promesse de l’art : Annamaria Ajmone
Innesti_Annamaria Ajmone copia
27 11 2015

Les Promesses de l’art : Annamaria Ajmone (décembre 2015)

Du 4 au 22 décembre 2015, dans le cadre du programme de résidences d’artistes « Les promesses de l’art » lancé en 2012 pour promouvoir la jeune création italienne en France, l’Institut culturel italien de Paris reçoit la danseuse et chorégraphe italienne Annamaria Ajmone sera en résidence à l’Institut culturel italien de Paris pour présenter au public parisien son travail axé sur la relation entre l’espace et le mouvement. Au programme de cette résidence, la nouvelle action chorégraphique Innesti qui sera proposée dans les salles de l’Institut situé rue de Varenne le 17 décembre à 19h (réservez vos places ici). L’Institut culturel italien de Paris représente la quatrième étape du projet artistique « pratiques temporelles d’habitation », un parcours entamé à Venise et poursuivi à Milan et à Florence. Dans chaque ville, Annamaria Ajmone a travaillé à l’intérieur de lieux différents, dont chacun se caractérise par le fait d’avoir une fonctionnalité « autre » par rapport à celle de la scène. Elle aime les appeler demeures, lieux d’habitation temporelle, séjours, refuges, mais pas nécessairement maisons.  À partir de l’essai de Martin Heidegger « Bâtir, penser et habiter », dans lequel le philosophe allemand réfléchit à la façon dont les êtres humains existent dans le monde en habitant l’espace, la danseuse construira un parcours à travers les salles de l’Institut culturel italien de Paris. Sa présence et son passage parmi les mêmes lui permettra de connaître et vivre l’espace, d’en faire partie, d’exister à l’intérieur. Dans cette dimension et perception nouvelles, elle tracera un parcours composé par une succession d’actions chorégraphiques.

Les Promesses de l’art : Annamaria Ajmone (décembre 2015)