elefante
18 05 2015

Paolo Isotta et Francesco Caramiello

Paolo Isotta, Les vertus de l’éléphant
L’un des plus célèbres historiens de la musique en Europe, salué par ses grandes compétences, admiré pour la qualité de ses jugements et l’ampleur de ses connaissances, vient nous parler de sa vie, de ses goûts et de son anticonformisme iconoclaste, à l’occasion de la sortie de son autobiographie (La virtù dell’elefante, Marsilio Editori). Critique musical du « Corriere della Sera », Paolo Isotta a fait ses études au conservatoire San Pietro a Majella à Naples. Il est considéré comme le meilleur interprète de la tradition napolitaine, puisqu’il en connaît tous les secrets et tous les talents, comme celui de Francesco Caramiello, pianiste virtuose, qui nous présente en avant première l’œuvre pour piano de Giovanni Sgambati. Un portrait radiophonique ici.
A suivre : Francesco Caramiello, retour à Sgambati
Francesco Caramiello, pianiste de l’école de Vincenzo Vitale, est considéré comme l’un des interprètes contemporains les plus brillants. Ce concert est l’occasion pour lui de nous introduire dans le monde de Giovanni Sgambati (1841-1914), qui fut l’un des grands compositeurs de son temps, représentant de la musique instrumentale italienne et fondateur entre autres du Liceo musicale de Santa Cecilia à Rome et de l’Accademia filarmonica romana. Élève et ami de Franz Liszt, il fut son successeur à l’Institut de France. Fasciné par la musique allemande de Mendelssohn, Schumann et Brahms, Sgambati fut apprécié par Wagner, qui recommanda à Schott, son éditeur de Mayence, la publication des ses quintettes. Caramiello nous présente un ample répertoire de son œuvre pour piano. Au programme du concert de ce soir, Rappelle-toi ! op.23 n°.1 des Pièces Lyriques, Prélude et Fugue op. 6, Impromptu en mi bémol majeur, Notturno en sol majeur, Quinto notturno, op. 31, Berceuse-Rêverie op. 41, Valz Brillante, Valzer, Intermezzo et Étude mélodique de la Suite en si mineur op. 21. Francesco Caramiello a enregistré l’intégrale pour piano de Sgambati, sortie chez Tactus en dix volumes, avec Francesco Libetta pour les compositions à quatre mains. Il a également enregistré les concerts et la musique pour piano de Martucci, édités par ASV.

Paolo Isotta et Francesco Caramiello